Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nodame Cantabile et crêpes

6 Février 2009 , Rédigé par Romukaji Publié dans #Anime, #Musique

[Article écrit le 2 février, posté maintenant, en raison d'une interruption de la connexion... Merci Orange-kun !  ]

 

Hé hé, c'est la Chandeleur aujourd'hui! Tout le monde a bien fait sauter une crêpe avec une pièce dans la main? Pour les malheureux comme moi qui n'ont jamais touché une pièce d'or de leur vie, et se sont contentés de les admirer au musée, un bel euro de série spéciale ou un vieux franc nostalgique auront suffi... Préservons un peu nos traditions, comme nos amis les Japonais, mais que diable!

 


Je voudrais vous parler d'une série que j'ai découverte récemment, et dont je ne suis encore qu'au début (épisode 10) mais ça promet : Nodame Cantabile. Il s'agit d'un anime musical... mais non, pas d'idol, encore moins d'aventure spatiale (donc pas Macross ni Wandaba Style). Non, là il s'agit de musique, de vraie musique : oui, celle que l'on joue avec des instruments qui ne semblent pas sortis de "Embrasse-moi Lucile", en étudiant des partitions écrites par des gens doués. Là, davantage que mon intérêt, le sujet a éveillé ma méfiance : en effet, la musique (abusivement qualifiée de) classique est souvent traitée d'une manière ridicule, au mieux avec un style "ouais je me jette sur un instrument, et parce que le scénariste m'a à la bonne et que je brûle mon cosmo, je déchire tout et le monde m'acclame".

Heureusement, la surprise est bonne. Mais heureusement aussi, c'est loin d'être un documentaire. Nodame Cantabile est avant tout une comédie hilarante, qui m'a valu de bons éclats de rire, et me fournira encore probablement l'occasion de m'esclaffer.

Mais de quoi ça parle? D'un ado aux cheveux en pique qui frappe les démons avec une clarinette pour sauver son monde? Que nenni! Chiaki Shinichi est un héros sobre : élève au conservatoire, talentueux et sérieux, il rêve de devenir chef d'orchestre, malgré les handicaps et difficultés que l'on découvre vite. Mais la vie n'est pas facile pour lui : au fil des épisodes, il se retrouve entouré d'une troupe de bras cassés dont il ne peut se débarrasser : Mine le violoniste qui se prend pour un rocker, Masumi le timbalier homo, Stresemann le maestro pervers... et surtout Noda Megumi.

Nodame, comme on l'appelle, est une pianiste bordélique, folle de Chiaki et à ce titre entreprenante. (La relation de "Je t'aime"/"dégage" n'est pas sans rappeler Sumomomo Momomo.) Toujours décalée sans le savoir, elle ponctue ses phrases et ses accidents d'onomatopées dont je ne peux plus me passer : Gyabo! mukya! gyapi! et j'en passe.


On suit donc les progrès (ou pas) dans la musique de ce couple (vraiment?) et de leurs amis (ils le sont?) dans un réalisme fantaisiste (ça veut dire quelque chose?).

Un petit bémol : les génériques : l'opening (Allegro Cantabile) est sympa, genre pop britannique, mais ne convient pas vraiment à l'ambiance et au style ; quant à l'ending (Konna ni Chikaku de), il a encore moins sa place dans Nodame Cantabile.

Mugya! Un détail! Par pitié, choisissez un fansub qui met des sous-titres en français, et ne copie pas bêtement de l'anglais avec de la "Sonate pour deux pianos en D majeur". Tss, j'vous jure... Gyabo!

En attendant, le premier volume du manga est sorti en France.

 

Pour conclure, je conseille cette série, réaliste ma non tropo sur la musique, et délirante fortissimo.

Mugya!

 

Résumé.

Pour :

- les persos

- la musique enfin respectée (même s'ils jouent Rhapsody in blue dans l'épisode 10... JE DETESTE GERSCHWIN !!Ce sommet de mauvais goût abominablement prétentieux de surcroît... grrr...)

 

 

Bouh!

- les génériques

(bon, c'est peu, mais je mets un peu de négatif!)

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Romancière... Disons qu'il y avait d'la quantité >.> on passera outre la qualité ^^"Bon, visiblement t'as déjà bidouillé avec l'interface des commentaires (oui oui j'ai trouvé ça tout seul :D !). Au passage, si tu veux un ptit coup de main pour le graph", chuis là :3
Répondre
S
La taille des commentaires est limitée ? oO<br /> [Mon roman ! ;_;]
Répondre
R
<br /> Vraiment? Ah, je l'ignorais...<br /> Bon, il va falloir que je recherche les réglages. Pas évident, j'suis pas un geek, moi ! Je ne veux pas décourager les romancières sur mon blog. :p<br /> <br /> <br />
S
* Balance une boulette de papier sur le prof dès qu'il a le dos tourné * (è_é)<br /> <br /> Rhâ, ces génériques qui ne collent pas au manga ! J'ai vu ça dans Yami no Matsuei, un manga à l'ambiance plus ou moins fantastique... avec un générique de fin qui rappelle les violons de Louise Attaque >
Répondre